Mise en ligne de la plate-forme de tests d'interopérabilité Interop'Santé Gazelle Actualités Rendez-vous du 17 au 20 mars 2016 à Strasbourg pour le Hacking Health Camp 2016

Ce livre blanc sur la production, la gestion et la préservation de la valeur neutre et probante de l’information médicale, s’inscrit dans la continuité de travaux de l’Agence Nationale d'Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) et notamment de la publication du guide « L’archivage du dossier patient : enjeux et principes de mise en œuvre ».

 

Il vise à poser les bases d’une réflexion portant sur les prérequis nécessaires et suffisants à mettre en œuvre dans les systèmes d’information (SI) de santé pour assurer au plus tôt le caractère neutre et probant des informations médicales, conformément à l’état de l’art existant dans le domaine de l’archivage électronique et de l’interopérabilité des SI de santé.

 

Ce document est le résultat des travaux d’un groupe de travail qui a réuni les représentants du Service Interministériel des Archives de France (SIAF), de l’Agence des Systèmes d’Information Partagés de Santé (ASIP), de l’ANAP et des adhérents de l’association Interop’Santé. Isabelle GIBAUD, consultante au GIP-SIB et co-présidente IHE-France a assuré l’animation du groupe de travail ainsi que la coordination de ce livre blanc en coopération étroite avec Antoine MEISSONNIER (Adjoint au chef du bureau du contrôle et de la collecte des archives publiques) et Baptiste NICHELE (chef de projet pour l’archivage numérique) du SIAF ainsi qu’avec Manuel METZ (Chargé de mission expert Architecture et Référentiels-Coordination interopérabilité) de l’ASIP.

 

La réflexion au sein du groupe de travail Interop’Santé a eu pour objet :

 

  • D’obtenir un consensus large de l’ensemble des éditeurs et des utilisateurs sur la définition des prérequis sur les conditions de production et de gestion de l’information médicale au niveau du SIH (archives courantes) permettant d’assurer au mieux la valeur probante de l’information médicale dès sa création et de préserver cette valeur probante sur le long terme.
  • D’obtenir un consensus également sur les solutions techniques d’interopérabilité à mettre en œuvre entre le SIH (archives courantes) et le SAE (Service d’Archivage Electronique – archives intermédiaires).
  • De rédiger des recommandations à destination des acteurs de terrain et des éditeurs pour assurer la valeur probante et d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur des points de règlementation ou de normalisation manquants.

 

L’approche retenue par le groupe de travail a notamment été d’identifier, de documenter les différents cas d’usage de production et de gestion de l’information médicale et d’y associer des normes et profils IHE pertinents. Le groupe s’est ensuite attaché à réaliser une comparaison entre la norme MEDONA (Modélisation des Echanges des Données d’Archivage) et le profil IHE-XDS (Infrastructure de partage de documents cliniques) afin d’analyser les modalités de convergence entre ces 2 standards pour décliner la norme MEDONA dans le domaine de la santé et garantir l’interopérabilité entre SAE et SIH.

 

Pour Isabelle GIBAUD, « il était important de réaliser ce travail préfigurateur, avec l’ensemble des parties prenantes, dans un contexte ou le cadre juridique de la dématérialisation monte en puissance. La prise en compte au plus tôt des normes et des standards est un gage de garantie pour la neutralité et la valeur probante des informations médicales. Les éléments de conclusion de ce livre blanc pourront par ailleurs être transmis au niveau IHE international pour prise en compte des évolutions éventuelles du profil IHE XDS »

 

Le livre blanc est téléchargeable à partir du lien suivant :

http://www.interopsante.org/form/412/2471/livre-blanc-archivage.html

Dans le cadre du parcours d’interopérabilité organisé par InteropSanté lors de la Paris Healthcare Week, le livre blanc fera l’objet d’une présentation par Isabelle GIBAUD le 24 mai à 15h25 sur le stand GIP-SIB (Stand F50). Le livre blanc sera également présenté à l’occasion de la conférence de presse du Mercredi 25 mai à 11 :30.

 

Retour