Actualités Working Group Meeting HL7 de janvier 2017 : Avancées de l’interopérabilité sémantique HL7

Paris, le 20 avril 2017

 

En Janvier 2016, l’association Interop’Santé a été sollicitée par la HAS pour établir l’état de l’art et les recommandations relatives à l’interopérabilité entre les logiciels d’aide à la prescription hospitaliers (LAP-H) et les logiciels d’aide à la dispensation des pharmacies à usage intérieur (LAD-PUI). Ce travail s’inscrit dans la perspective de la certification des LAD-PUI, avec pour objectif à minima, de rendre interopérable l’identification du médicament et la transmission de la dose maximum par 24h.

Pour établir ces recommandations, Interop’Santé s’est appuyé sur une large consultation des acteurs concernés, (pharmaciens, associations et syndicat de pharmaciens des établissements de soins, fournisseurs de bases de données médicamenteuses et éditeurs).

Ces travaux ont conduit à l’élaboration d’un livre blanc dont les constatations et recommandations sont listées ci-dessous :

  1. Pour la transmission au LAD de la dose maximale prescrite par 24h, deux standards ont été retenus parmi ceux à même de répondre à ce besoin : FHIR et PN13-SIPh.
  2. Le standard international FHIR spécifie des ressources cliniques dont plusieurs concernent le domaine de la Pharmacie. Interop’Santé indique cependant que FHIR n’a pas atteint pour l’instant, dans ce domaine, un niveau de maturité suffisant pour être implémenté en l’état et répondre au besoin de l’échange étudié. Néanmoins, deux ressources pourraient répondre dans un avenir proche aux besoins exprimés concernant le « Livret thérapeutique » et le « Traitement courant du patient ».
  3. Le standard PN13-SIPh est celui aujourd’hui recommandé par Interop’Santé car il assure une couverture standardisée des expressions de posologies et bénéficie d’un large déploiement dans les établissements de soins. Cependant, il ne bénéficie pas aujourd’hui d’une procédure de contrôle sur le mode de la plateforme de tests d’interopérabilité Gazelle d’IHE-Services. Une telle procédure devra être développée pour fournir le support d’une auditabilité ISO 17025 des interfaces des logiciels.
  4. Pour l’identification du médicament, si le code UCD suffit formellement à supporter un niveau minimal d’interopérabilité, il ne répond ni aux besoins des professionnels, ni aux exigences de la prescription en Dénomination Commune (DC). Aussi, ressort-il de l’étude des standards d’identification du médicament en DC, les résultats suivants :
    • Le modèle international du médicament ISO IDMP permet de répondre précisément à ce besoin. Il présente l’intérêt d’être reconnu par tous les acteurs, d’être adopté par l’EMA, de disposer d’un fondement juridique et d’être parfaitement consolidé car il découle du RIM HL7v3.
    • Une base de données qui permet de peupler la (autre formulation : qui correspond au volet sémantique de la norme IDMP) norme IDMP est en cours de constitution par l’EMA (dite « base art.57 »).  Les vocabulaires retenus ne sont pas tous arrêtés, mais les derniers travaux font état des terminologies suivantes : le référentiel de substances de l’EMA, les Standards Terms de la Pharmacopée Européenne et UCUM du Regenstrief Institute.  Il n’est pas encore précisé comment cette base de l’EMA s’articulera avec d’autres terminologies internationalement reconnues telles que SNOMED CT ou GINAS . Tout comme le standard FHIR, si IDMP et la base de l’EMA constituent sans conteste les normes et standards d’avenir, ils ne sont pas implémentables à ce jour.
    • Au niveau national, et pour répondre aux besoins des professionnels de santé, c'est le référentiel d’interopérabilité sémantique du standard PN13-SIPh, diffusé depuis 2002 (CIO) qui fait référence. Il est précisé que quand l'EMA diffusera ses termes de référence, ceux-ci seront intégrés au standard de telle sorte que leur transition dans les SIH s'opère en toute sécurité. Par ailleurs, les bases de données agréées ont présenté un projet de référentiel commun de médicaments virtuels. Ce référentiel n’est pas publié à ce jour et son articulation avec le standard PN13-SIPh reste à déterminer.

 

Le livre blanc « Evaluation des normes et standards pour sécuriser la dispensation intra hospitalière » est disponible gratuitement sur le site d’Interop’Santé à l’adresse suivante : http://www.interopsante.org/form/412/3389/evaluation-des-normes-et-standards-pour-securiser-la-dispensation-intra-hospitaliere.html

 

Retour